Actualités

Rendez-vous pour le Festival 2022

Compteur de visites

-

 

Festival de la Clarté Dieu 2022

bulletin de réservation imprimable à télécharger dans une nouvelle fenêtre
2022-A5-bulletin de réservation web.pdf
Document Adobe Acrobat [3.8 MB]

« Le violoncelle dans tous ses états – le Duo Fortecello et ses amis »

Duo Fortecello

En 2013, Philippe, pianiste, appelle le Quatuor Volubilis pour travailler autour du quintette de Johannes Brahms. Mais mettre cinq personnes d’accord n’est pas si simple et en 2014, Anna, la violoncelliste du quatuor, propose de former un duo piano-violoncelle autour d’un programme qu’elle avait en tête depuis des années : le « Tour du monde en violoncelle et piano ». Philippe accepte et les répétitions démarrent. Après quelques mois de répétitions, le programme est prêt.

 

Un jour qu’Anna entend Philippe parler d’un concert qu’il va donner en Italie, elle lui demande de l’emmener avec lui, même si c’est pour porter la valise. Le pianiste, surpris, répond qu’il va proposer à l’organisateur un deuxième concert en duo. Anna ne croit pas que Philippe va l’amener et Philippe ne croit pas qu’Anna viendra. Trois mois plus tard, sous le soleil brûlant de Toscane, le concert du jeune duo sans nom est arrosé de limoncello maison produit par la Mamma de l’organisatrice. Les deux musiciens se sentent soudainement à l’aise en italien et philosophent : il pianoforte + il violoncello + il limoncello = Fortecello. Le Duo Fortecello était né !

 

La muse d’Anna reste un de ses frères : l’opposé d’elle-même, amateur de bière, de barbecues et de motos. Il a toujours regardé avec beaucoup de méfiance cette fille bizarre qui passe des heures à scier ce « bout de bois ». Anna en a déduit que son frère est sa clé vers le monde extérieur : choisir, travailler et présenter la musique classique de telle manière que même son frère pourrait l’apprécier !

 

Et voici qu’enfin, avec le Duo Fortecello, elle peut développer cette idée : Philippe Argenty s’avère le seul pianiste au monde qui comprend son idée.

 

Anna tisse des programmes très variés, ose y mettre un peu de tout, une pièce contemporaine, puis une sonate, un tango, une valse, puis une pièce virtuose, comme un bis après l’autre.

Tout cela illustré, avec des mots simples, pour montrer que cette musique, aussi complexe et riche soit-elle, est écrite par des personnes vivantes, raconte la vie et peut apporter un moment de douceur ou de plaisir à chacun : le compositeur en costume n’est autre qu’un voisin qui va chercher son courrier en robe de chambre et pantoufles et le musicien froid et inaccessible devient un ami qui nous ouvre son cœur brisé.


Le concept plaît énormément au public et aux organisateurs et les propositions de concerts se multiplient.


Le premier disque « Tour du Monde en violoncelle et piano Opus 1 » sort en 2015.


Petit à petit, de collègues, ils deviennent amis et finalement… un couple.

 

Les photographies réalisées en 2015 chez les artistes polonaises de l’agence Strefa Zmian sont reconnaissables entre mille.

 

Les concerts s’enchaînent, le duo donne une centaine de concerts par an, partout en Europe, mais aussi en Chine, en Tunisie et aux USA.
Leur mission de rapprocher tous les publics à la musique classique se développe également par des concerts dans des hôpitaux, des EHPAD et des écoles.
Le deuxième album « Soul of nations » paraît chez KNS Classical en 2018.

 

Chaque été les deux musiciens prennent le rôle de directeurs artistiques de deux festivals, Musique et Patrimoine en Vienne et Gartempe et Les Clés du Classique dans les Pyrénées.

 

Programme du concert du 1er juillet / Programme 3 violoncelles et piano 
Eugen Prochac, Ladislaw Szathmary, Anna Mikulska – violoncelles / Philippe Argenty – piano

 

Programme « un… deux… trois violoncelles ! et un piano… »

passer la souris sur la photo pour voir la légende

Immense concert en ce premier soir, les musiciens ont joué de leurs instruments et aussi des émotions du public, nombreux, en le faisant passer par un chemin de zigs et zags d'émotions dont il est sorti étonné et enchanté.

Un, deux, trois, quatre photos ...

 

F.Haendel – Sonate en sol mineur Op.2 No 5 (3violoncelles et piano)

D.Popper – Requiem pour trois violoncelles et piano Op.66

J.Haydn – Divertimento pour 3 violoncelles

D.Popper – Rhapsodie Hongroise pour violoncelle et piano (Ladislav Szathmary)

J.Offenbach – Duo Op.52 No3

D.Popper – Suite pour deux violoncelles Op.16 

Eugen Prochac a remporté entre autres le concours de Slovaquie en 1983 et le prix au concours international Valentino Bucchi à Rome en 1990. Il se produit tant en soliste, qu’en musique de chambre “Neues Pressburger Trio” ou avec orchestre en Europe et en Amérique du Nord.
Il a également une activité très importante sur le plan pédagogique (professeur à l’Académie supérieure de musique de Lisbonne et de Paredes, classes de maître au Portugal), ainsi que dans le domaine du disque : CD VISIONS enregistré et VISIONS – Musiques slovaques pour violoncelle et accordéon.

 

Né en 1971 à Bratislava, c’est en 1989 que Ladislav Szathmary, titulaire d’un 1er Prix de violoncelle du concours inter-conservatoires de Slovaquie, est lauréat du Concours National d’interprétation, obtenant la plus haute récompense en violoncelle, musique de chambre et interprétation d’une œuvre contemporaine slovaque. Cette distinction sera à l’origine de nombreux concerts en Tchécoslovaquie et à l’étranger comme soliste et avec le trio. Membre du Gustav Mahler Jugend Orchester alors dirigé par Claudio Abbado, c’est en tant que soliste qu’il interprète pour la première fois le Concerto en la mineur pour Violoncelle et Orchestre de C.Saint-Saëns avec l’Orchestre symphonique du Conservatoire de Bratislava.

 

Le Duo Prochac Szathmary a commencé son activité en 2002. Depuis lors, il se produit régulièrement sur des scènes et festivals nationaux et étrangers, e. g. en Autriche, Italie, Russie, France, Belgique. Des tournées de concerts sont prévues au Portugal, en République tchèque, en Égypte et en Allemagne.

Le répertoire du duo repose sur des compositions originales pour cette formation, dont la plupart sont écrites directement pour ce duo. Le répertoire est complété par des transcriptions d'œuvres de différentes époques.

 

Programme du concert du 2 juillet / Programme avec le Duo Fortecello
Duo Fortecello : Anna Mikulska – violoncelle / Philippe Argenty – piano
Programme « Chopin, Ange ou Démon ? »

et aussi Joaquín Nin, le père d'Anaïs Nin, écrivaine .... des secrets de famille ...

Saint-Saens le sérieux, cachant des traits d'humour dans sa Danse Macabre, tout cela expliqué et joué admirablement avec intelligence et humour par Anna et Philippe.

Détaché du présent pendant deux heures le public sort, des étoiles pétillantes dans les yeux et le sourire.

 


F. Chopin : Nocturne opus 9 n°2

F. Chopin : Sonate pour piano et violoncelle en sol mineur

J. Nin : Suite Espagnole pour violoncelle et piano

F. Chopin : Polonaise Brillante pour violoncelle et piano

C. Saint-Saëns : Danse Macabre

Anna Nałęcz-Mikulska vient au monde en 1987 à Cracovie, dans un immeuble soviétique où trois mondes se côtoient : la vieille aristocratie cracovienne du côté de son père, la bourgeoisie ambitieuse de Częstochowa du côté de sa mère et le quartier populaire de Nowa Huta. C’est à ce mélange extraordinaire qu’Anna attribue sa capacité à se sentir à l’aise dans n’importe quel milieu.

Grâce à sa tante couturière, qui l’inscrit à un concours de chant où Anna se présente avec 40 degrés de fièvre, concours qu’elle gagne malgré tout, la petite fille âgée de 6 ans, commence le violoncelle dans une école spécialisée pour jeunes musiciens.

A 18 ans, elle tente son rêve : poursuivre ses études à la prestigieuse Académie de Musique de Cracovie. Elle réussit les examens d’entrée avec une des notes les plus élevées parmi 120 candidats. Au bout d’un an, Zdzisław Łapiński, son professeur de violoncelle qui a toujours soutenu l’esprit libre d’Anna, lui propose de tenter l’entrée à l’École Normale de Musique de Paris. Deux mois plus tard elle part pour étudier à Paris avec Paul Julien en confondant « bonjour » avec « merci ». Deux ans plus tard, avant de finir ses études à Cracovie, Anna s’installe à Nantes. En 2005 elle obtient le Master d’Art.

Entre temps elle vit une expérience professionnelle incroyable : elle est engagée dans l’orchestre personnel de Nigel Kennedy, « Orchestra of Life ». Elle réalise plusieurs tournées internationales et se produit dans les plus grandes salles de concert telles que la Philharmonie de Berlin ou le Royal Albert Hall de Londres.

En 2006, Anna arrive à Poitiers. Elle enseigne au Conservatoire de Rochefort et de Lencloître, collabore avec l’orchestre de l’Opéra de Limoges et forme un quatuor à cordes, le Quatuor Volubilis. C’est à ce moment-là qu’elle rencontre Philippe Argenty…

 

Philippe Argenty naît en 1984 dans les Pyrénées Catalanes, à la frontière entre la France et l’Espagne. Philippe a pour passion la nature et son surnom de « Tom Sawyer » lui sied à merveille.

Sa mère l’inscrit au cours de piano à l’âge de 6 ans mais le costume en velours marron côtelé acheté pour sa première audition l’effraie et il ne veut plus entendre parler de piano.

Les premières pédales qui l’intéressent sont celles de son vélo et le premier piano, celui du restaurant Planes où il fait deux saisons comme commis de cuisine avec beaucoup de succès. Malheureusement une maladie de peau l’empêche de continuer cette carrière.

A 18 ans, il entend une des Rhapsodies de Liszt joué par György Cziffra à la radio. Il décide alors de devenir pianiste. Après un an au Conservatoire de Perpignan, des journées entières passées au piano, Philippe part pour Paris pendant 18 mois.  De retour dans les Pyrénées, il rencontre Oxana Yablonskaya, la légendaire pianiste qui a pris sa retraite dans les Pyrénées. Elle propose à Philippe la gestion de son festival de piano. Cette expérience fait naître en lui une autre passion : l’organisation de festivals de musique. C’est également elle qui va présenter à Philippe celui qui est devenu son mentor, Stanislav Pochekin. En 2011, Philippe obtient une Licence de concert, quitte le conservatoire et part sur les routes pour donner des concerts.

Il commence ainsi à transporter son piano d’abord avec son père, puis il  s’équipe d’une machine. Cela lui permet de jouer partout, d’organiser des festivals et de faire apprécier la musique à un grand nombre de personnes.

Il s’installe à Poitiers en 2011. Il cherche des collègues. Il a entendu parler d’un quatuor à cordes… et c’est là que commence l’histoire du Duo Fortecello…

Et pour vraiment tout connaître de ces deux artistes, www.duofortecello.com

Programme du 3 juillet / Programme flûte-violoncelle-piano
Olivier Lusinchi – flûte, Anna Mikulska – violoncelle, Philippe Argenty – piano

Programme « Femmes et hommes compositrices-teurs- »

 

Salle comble pour ce dernier concert du festival, toujours les explications érudites des musiciens, en dialogues et trilogues et toujours les pointes d'humour et clins d'oeil à la petite histoire;
Des applaudissements à rebondissement, un bis Piazzola, flûte, violoncelle, piano enthousiasmant.

Après concert, "Goulée des convers", rillettes comme tous les soirs, puis repas partagé sur la pelouse du cloître avec de très nombreux convives, climat météo et amicale parfait.

 

Carl Maria Von WEBER : Trio opus 63
Louise FARRENC : Trio opus 45
Philippe GAUBERT : « Pièce romantique »
Mel Bonis : Suite Orientale

Biographie Olivier Lusinchi

           
Premier Prix du Conservatoire de Versailles dans la classe de Roger Bourdin en 1974 et Licence de Concert Premier nommé avec les félicitations du jury dans la classe de Fernand Caratgé à l’Ecole Normale de Musique de Paris l’année suivante, encouragé par Michel Debost, remarqué par Mme Ibert dont il sera l’invité à la Fondation Jacques Ibert, Olivier Lusinchi mène une carrière d’enseignant (titulaire du CA, il est professeur titulaire au CRD de Châtellerault de 1976 à 2016 et a enseigné comme tuteur, responsable de stage et du cours de méthodologie au Cefedem de Poitiers de 1989 à 1997) et d’interprète.

 

Régulièrement invité comme soliste ou comme chambriste (Suisse, France, Angleterre, Allemagne, Italie, Bulgarie, Espagne, Hollande, Autriche, Chili, Slovaquie, Israël, Tunisie), il s’est produit entre autres avec le trio à cordes de Zürich, les Solistes de Sofia, l’ensemble Mista Musicale et Glauco Bertagnin, Igor Kiritchenko, violoncelle et le quatuor Elysée, Gianmaria Bonino, clavecin, Pierre Pincemaille, orgue, Philippe Villa, guitare, les pianistes Todor Petrov, Cyril Huvé, Pascal Gallet, Gaby Talroze, Marina Friedmann.

Cette activité se double d’un investissement important dans sa région d’adoption Vienne et Poitou-Charentes où il participe à de très nombreuses productions (opéra, opérettes, orchestre, musique de chambre).

 

Attentif à la vie musicale contemporaine, il crée plusieurs oeuvres aux concerts du Tryptique et en 2010 à Varna (Bulgarie), le concerto n°2 pour flûte et orchestre du lithuanien Arvydas Malcys.

 

Membre du jury du Concours international d’interprétation de musique contemporaine organisé par l’Accademia dei Concordi à Rome de 2000 à 2006, Olivier Lusinchi est également le fondateur en 1989 du festival “Automne Musical de Châtellerault” qu’il dirige jusqu’en 2016.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Les Amis de la Clarté Dieu
© site web, photos et vidéos: Sylviane Monthulé, artiste-plasticienne, sylviane.monthule@sylvemcreations.net
© participation photos: merci à FX. Lebas, Jérôme Delpau

Email